Le regard qui fait vivre

Le film est disponible en intégralité sur le site de KTO.

2009. Un portrait d’Yvonne de Ménibus, aka Sœur Jeanne Marie, qui a supervisé la restauration de l’abbaye de Boscodon dans les Hautes-Alpes. J’avais rencontré Jeanne Marie pendant la préparation et le tournage de La moitié du paradis. Co-produit par Cinétévé, Le regard qui fait vivre est assez éloigné du projet initial que j’avais envisagé, et qui n’était probablement pas faisable. La communauté mixte de Boscodon, et en son sein, le personnage de Jeanne Marie, m’avaient inspiré un sujet intitulé La fin des temps : comment finir l’œuvre d’une vie ? Que se passe-t-il quand on sent que sa propre fin est proche ? Comment accepter de lâcher prise ? Quelle est la place de la foi dans ce processus ?

Finalement, Arnaud de Coral m’a proposé de faire ce portrait dans la série des Grands Entretiens, en coproduction avec KTO. Arnaud s’est chargé du fond, et Ina Mihalache et moi de la forme. J’étais allé à Boscodon en juillet 2008 pour la remise de la Légion d’Honneur à Jeanne Marie, puis, avec Ina, nous avions filmé la grande réunion de la famille De Menibus à La Vaupalière, en septembre de la même année. Ces images ont contribué à l’illustration de cette série d’entretiens, complétées par des plans de Litecam® et de pixillations sur l’abbaye que je n’avais pas pu intégrer dans La moitié du paradis.